• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Connectez-vous au Dictionnaire critique du cinéma anglo-saxon sur Facebook.


    Evénement littéraire

    Parution des Subversifs hollywoodiens dans les librairies du Québec

    L'ouvrage en quelques mots

    À partir de 1945, l'Amérique tente de diffuser sa culture et son mode de vie à l'ensemble de la planète. Elle utilise à cette fin une arme de persuasion massive: Hollywood. Religion, Famille, Libéralisme, Ordre, Volontarisme, Réussite individuelle, les grands Studios reçoivent ainsi pour mission de glorifier les valeurs les plus chères aux États-Unis. Columbia, Paramount, Universal et autres "Major Companies" parviennent-elles pour autant à museler les cinéastes contestataires? Non, bien au contraire...

    Cet incroyable paradoxe est au coeur des Subversifs hollywoodiens. Jean-Philippe Costes décrypte les œuvres de ces metteurs en scène qui ont refusé l’esprit de système et qui, avec autant de subtilité que d'opiniâtreté, ont osé s'en prendre aux piliers de leur propre civilisation. Howard Hawks et George Cukor démythifient l’Amour et ce sanctuaire des bonnes mœurs qu'est le Domicile conjugal. Quentin Tarantino souligne la totale absurdité de la Vie, bousculant ainsi une Amérique qui confie depuis toujours sa destinée à Dieu. David Fincher appelle à l’insurrection contre le Capitalisme exubérant qui écrase les plus modestes. Frank Capra fustige des sociétés rendues folles par un Rationalisme exacerbé. Sydney Pollack dénonce les mensonges dont la Collectivité abreuve l'Individu. Blake Edwards se moque de l'idéal égalitaire. Stanley Kubrick filme la longue agonie de l'Homme pour mieux enterrer l'Humanisme...

    En vingt-neuf portraits, l’auteur met en relief ce cinéma qui, sous ses dehors conformistes, n'hésite pas à renverser les fondements même de l’Amérique et du monde occidental. Sont également abordés dans le livre: Alexander Mackendrick, James Gray, Alfred Hitchcock, Josef von Sternberg, Robert Altman, les frères Coen, Arthur Penn, William Wellman, Douglas Sirk, John Ford, Anthony Mann, Milos Forman, Richard Fleischer, Brian De Palma, Terry Gilliam, William Wyler, Orson Welles, Stuart Rosenberg, Michael Curtiz, Terrence Malick et Harold Ramis.

    Docteur en Sciences politiques de l’Université Paris II Panthéon-Assas, Jean- Philippe Costes a, parallèlement à ses travaux universitaires, collaboré aux revues cinématographiques Hors Champ (Canada), Versus et Positif. Passionné par l’Ethique, l’Herméneutique et l’étude des techniques narratives, il a notamment rédigé, en collaboration avec l’Encyclopédie de l’Agora, un Dictionnaire critique du Cinéma Anglo-Saxon.

    P.S: Le livre est également disponible sur Amazon.ca

    Articles récents

    Michael Powell


    Michael Powell et Emeric Pressburger Notre Père qui êtes aux cieux,Que Votre nom soit sanctifié,Que Votre règne arrive,Que Votre volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel...  Notre Père qui êtes aux cieux, en Votre nom sanctifié, mille milliards de merveilles ont surgi du Néant. En moins de sept jours de grâce, Vous avez créé plus d'astres fabuleux, d'animaux remarquab...

    Vidor King


     King VidorL'Indépendance est une nécessité ontologique pour toute communauté politique. Un peuple qui promet d'obéir, écrivait Jean-Jacques Rousseau à juste titre, perd sa qualité de Peuple. La proclamation de la souveraineté signe l'acte de naissance de la Nation. Elle prélude à la constitution organique et juridique de l'Etat. C'est à ce moment décisif - certains diront héroï...

    Soderbergh Steven


     Un jour, Isaac Newton lança une pomme en l'air.Le fruit retomba lourdement sur la terre.Le scientifique en fut ravi.Il venait de découvrir la loi de l'attraction universelle.C'était le couronnement de sa brillante carrière de chercheur. A priori, Steven Soderbergh avait toutes les raisons d'être heureux de son sort. Il a eu la satisfaction d'aborder les sujets les plus variés, d'un bout à l'autre de son gratifiant par...

    Kubrick Stanley


                  Stanley Kubrick           Seules deux syllabes séparent « enfer » et « enfermement ». Il suffit d’être un acteur de la tragédie humaine pour saisir le lien de filiation qui unit ces deux mots. Il fallait toutefois être un artiste de la classe de Dante Alighieri pour lui conférer la beauté, sublime et immortelle, d’une Divine comédie. Le génial versificateur fut ainsi le premier à faire brillamment rimer...

    Chaplin Charles


                  Charles Chaplin              Toute époque donne à ceux qui la traversent des raisons de la détester. La croisée des XXè et XXIè siècles ne déroge pas à la règle. Force est néanmoins de constater que cette page de l’Histoire s’est écrite avec une encre à la noirceur peu commune. Au mépris de la mémoire et de la sagesse élémentaire, ses auteurs ont ainsi pris la lourde responsabilité de rejeter, à la ma...

    Borzage Frank


                       Frank Borzage              « Heureux les affligés car ils seront consolés »[1]. « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres ». « Il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer au Royaume des Cieux ». « Beaucoup de premiers seront derniers et de derniers seront premiers »[2]. Il n’est guère que dans le chœu...

    Scott Ridley


    Ridley ScottIl ne paie ni ses amendes, ni ses impôts. Il trace sa route au mépris des sens interdits. La Société peut l’enjoindre de ne pas dérober le bien d’autrui, il volera ce que bon lui semblera. Dieu peut toujours lui commander de ne pas tuer ses congénères, il prendra la vie des autres selon ses besoins et ses envies. Ainsi va le Hors-la-loi. La Volonté générale, comme la voix du Sacré, s’arrête aux portes de son fief. Nul autre désir que le sien ne saurait diriger son exi...

    Lewin Albert


    Albert LewinIl en va des grands classiques du Cinéma comme des beaux livres qui alourdissent les rayons de nos bibliothèques : nous prenons plaisir à les contempler mais nous n’aimons guère nous attarder en leur sein. Leur images, empesées par un élitisme ostentatoire, heurtent nos penchants pour la légèreté et nous maintiennent à distance. Leur splendeur nous inspire le plus profond respect, tout en nous interdisant la sympathie que nous éprouvons pour les simples choses. Le mar...

    Coppola Francis Ford


            Francis Ford CoppolaSi un Prix était décerné aux réalisateurs les plus énigmatiques, Francis Ford Coppola compterait sans doute parmi ses premiers lauréats. Celui qui fut surnommé « le Napoléon du Cinéma », tant en raison de ses talents exceptionnels que de sa mégalomanie proverbiale, nous laisse en effet une filmographie dont tout laisse à penser qu’elle est foncièrement hétérogène et incohérente. Cette œuvre insaisissable emprunte aux genres les plus divers....

    Cronenberg David


    David Cronenberg  A un documentariste Français qui lui demandait de se définir en quelques mots, David Cronenberg répondit, après une longue hésitation : « Ce qui est sûr, c’est que je ne suis pas Américain »[1]. Douter de sa propre identité n’est pour beaucoup qu’un symptôme ignominieux de la provocation gratuite ou de la pure aliénation. L’étrange univers du sulfureux auteur de Transfer, de Rabid et de Fast Company n’est apparemment pas de nature à infirmer ce dia...

    Loading