• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    De Mille Cecil B.

    Introduction à l'oeuvre de l'auteur

    La Grandeur n'est en rien conforme aux représentations simplistes de l'opinion commune. Complexe et paradoxale, elle est simultanément un acte de foi dans la splendeur du Créateur et un acte de révolte contre les misères de la Création. Elle est par-dessus tout, pour ce fervent Chrétien qu'est Cecil B. De Mille, aux antipodes de sa réputation. Celui qui la recherche doit mortifier son Moi et proclamer humblement son insignifiance. Le plus grand, selon la formule de Jésus de Nazareth, est le serviteur des plus petits.

    Cecil B. De Mille

    Biographie

    Nationalité: cinéaste américain
    Année de naissance: 1881
    Lieu de naissance: Ashfield (Massachusetts)
    Année de décès: 1959
    Lieu du décès: Los Angeles (Californie)

    Débuts

    Fils d'un acteur devenu auteur dramaturge et d'une comédienne, Cecil B. De Mille est lié dès sa naissance au monde du Spectacle. Cet atavisme artistique l'amène tout naturellement à étudier le Théâtre à New York. Sous l'égide de David Belasco, associé de son père et chantre du Réalisme, l'enfant de la balle se fait comédien ambulant et joue dans diverses pièces. C'est ainsi qu'il rencontre un personnage décisif pour la suite de son existence: Jesse Lasky. Avec cet ancien saltimbanque aux grandes ambitions, De Mille se lance dans la production. Il choisit d'implanter son studio dans un village voisin de Los Angeles: Hollywood. La Mecque du Cinéma vient de naître, en cette année 1914 où le Septième Art est encore embryonnaire. Son père fondateur peut signer son premier film, sous la férule de la Jesse Lasky Feature Plays: Le mari de l'Indienne (The Squaw Man).

    Particularités

    Un parfum de légende plane autour de Cecil B. De Mille. Pionnier de Hollywood, le réalisateur est en effet l'incarnation du Grand Spectacle. Fresques bibliques, luxueuses reconstitutions historiques, longs films aux distributions pléthoriques, ses superproductions homériques sont innombrables. Elles ont marqué au fer rouge la production cinématographique du XXè siècle.

    De Mille est toutefois plus que l'homme des sagas démesurées. Il est également un créateur nuancé qui sait parfaitement manier l'intimisme. Cette sensibilité se manifeste dès Le mari de l'Indienne, portrait émouvant d'une squaw qui donne lieu a deux remakes en 1918 et en 1931. L'intérêt que De Mille porte aux personnages ne se dément jamais par la suite. Il s'observe aussi bien dans des oeuvres à taille humaine (Forfaiture (The Cheat), récit qualifié par Louis Delluc de "Tosca du Cinéma") que dans des projets d'envergure (Les croisades (The Crusades ), Les naufrageurs des mers du Sud (Reap the Wild Wind), Les Dix Commandements (The Ten Commandments)...). La foule, chez le Maître hollywoodien, n'est pas tant une masse informe qu'une somme d'individualités dont chacune des composantes mérite une vive attention.

    Cette subtilité, souvent sous-estimée, laisse entrevoir l'extraordinaire complexité de Cecil B. De Mille. Le mythique metteur en scène est un croyant convaincu mais se réclame d'une chapelle marginale aux Etats-Unis: l'Eglise épiscopalienne, ramification américaine de l'Anglicanisme. Le grand adaptateur d'épisodes bibliques reste marié toute sa vie à une seule femme, fait exceptionnel à Hollywood, mais n'hésite pas à émailler ses films d'allusions érotiques (comme le fameux bain de lait d'ânesse de Cléopâtre). Le conservateur patenté se plaît à se conduire en autocrate mégalomane mais du début à la fin de sa longue et riche carrière, il fait l'apologie de l'humilité. De Mille est plus qu'un patronyme? C'est le nombre de facettes d'une personnalité fascinante à tous égards.

    Notons que Cecil B. De Mille compte deux artistes dans sa famille, outre son père et sa mère: le cinéaste William C. de Mille, son frère aîné (1878 - 1955) et la chorégraphe Agnes De Mille (1905 - 1993), sa nièce.

    Oeuvres

    Filmographie

    1914: Le mari de l'Indienne (The Squaw Man)

    1914: The Virginian

    1914: L'appel du Nord (The Call of the North)

    1914: What's His Name?

    1914: The Man from Home

    1914: La rose du ranch (Rose of the Rancho)

    1915: The Girl of the Golden West

    1915: After Five

    1915: The Warrens of Virginia

    1915: The Unafraid

    1915: The Captive

    1915: Wild Goose Chase

    1915: L'Arabe (The Arab)

    1915: Chimmie Fadden

    1915: Kindling

    1915: Carmen

    1915: Chimmie Fadden Out West

    1915: Forfaiture (The Cheat)

    1915: The Golden Chance

    1915: Tentation (Temptation)

    1916: La piste du pin solitaire (The Trail of the Lonesome Pine)

    1916: Le coeur de Nora Flynn (The Heart of Nora Flynn)

    1916: Maria Rosa

    1916: The Dream Girl

    1916: Jeanne d'Arc (Joan the Woman)

    1917: La bête enchaîne (Romance of the Redwoods)

    1917: La petite Américaine (The Little American)

    1917: Les conquérants (The Woman God Forgot)

    1917: Le talisman (The Devil Stone)

    1918: Le rachat suprême (The Whispering Chorus)

    1918: Old Wives for New

    1918: L'illusion du bonheur (We can't Have Everything)

    1918: Till I Come Back to You

    1918: Un coeur en exil (The Squaw Man)

    1919: Après la pluie, le beau temps (Don't Change Your Husband)

    1919: For Better for Worse

    1919: L'admirable Crichton (Male and Female)

    1920: L'échange (Why Change Your Wife?)

    1920: Something to Think About

    1921: Le fruit défendu (Forbidden Fruit)

    1921: Le coeur nous trompe (The Affairs of Anatol)

    1921: Le paradis d'un fou (Fool's Paradise)

    1922: Le détour (Saturday Night)

    1922: Le réquisitoire (Manslaughter)

    1923: La rançon d'un trône (Adam's Rib)

    1923: Les Dix Commandements (The Ten Commandments)

    1924: Triomphe (Triumph)

    1924: Le tourbillon des âmes (Feet of Clay)

    1925: Le lit d'or (The Bed of Gold)

    1925: L'empreinte du passé (The Road to Yesterday)

    1926: Les bateliers de la Volga (The Volga Boatman

    1927: Le Roi des rois (The King of Kings)

    1929: La fille sans Dieu (The Godless Girl)

    1929: Dynamite

    1930: Madame Satan (Madam Satan)

    1931: Le mari de l'Indienne (The Squaw Man)

    1932: Le signe de la croix (The Sign of the Cross)

    1933: Le triomphe de la jeunesse (This Day and Age)

    1934: Four Frightened People

    1934: Cléopâtre (Cleopatra)

    1935: Les croisades (The Crusades)

    1936: Une aventure de Buffalo Bill (The Plainsman)

    1938: Les flibustiers (The Buccaneer)

    1939: Pacific Express (Union Pacific)

    1940: Les tuniques écarlates (North West Mounted Police)

    1942: Les naufrageurs des mers du Sud (Reap the Wild Wind)

    1944: L'odyssée du Docteur Wassell (The Story of Dr. Wassell)

    1947: Les conquérants d'un nouveau monde (Unconquered)

    1949: Samson et Dalila (Samson and Delilah)

    1952: Sous le plus grand chapiteau du monde (The Greatest Show on Earth)

    1956: Les Dix Commandements (The Ten Commandments)

    Date de création:2016-02-15 | Date de modification:2016-02-15

    Loading