• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Articles

    Carol Reed "Laissez les petits enfants et ne les empêchez pas de venir à moi;car c'est à leurs pareils qu'appartient le Royaume des cieux."Matthieu, 19 - 14Qui n'a jamais ressenti l'envie de revenir en Enfance? L'âge tendre a tant d'attraits qu'il est dur de rester sourd à ses sirènes. Apaisante innocence, précieuse protection des parents, délicieuse absence de responsabilités, tout ici-bas nous incite &a...

    Henry King"L'Enfer est tout entier dans le mot solitude". Nul mieux que l'Homme du XXIè siècle n'est en mesure de cerner la tragique pertinence de cette maxime de Victor Hugo. La sacro-sainte Technologie avait promis de rapprocher les êtres. Elle n'a fait que les éloigner. A défaut d'avoir été entendu, l'avertissement de Terry Gilliam est devenu réalité. Le monde n'est plus qu'une triste réplique de Brazil...

    Cecil B. De MIlle"Il était sans nuances. Tout chez lui était écrit en lettres de néon hautes de six pieds: désir, vengeance, érotisme... Il fallait apprendre à penser à sa manière, c'est-à-dire, en majuscules". Le costumier, décorateur et metteur en scène Mitchell Leisen semble avoir dit l'essentiel sur son mentor: Cecil B. De Mille fut le cinéaste de la démesure[1]. L'Histoire...

    William FriedkinIl est partout et pourtant, bien malin est celui qui peut dire d'où il vient précisément. Le Mal, fidèle compagnon de l'Homme depuis que le monde est monde, a autant de résidences qu'il y a de philosophes pour en présumer. Socrate le situe ainsi dans l'ignorance, "nul n'étant méchant volontairement". Platon le repère dans la dégradation progressive de l'Etre. Hegel, le plus fin des dialect...

     A Patrick BrionLe Cinéma de minuit se moque du regard d'autrui. A son heure de petite écoute, le grand public est au lit. Tout en somme lui est permis. Des histrions dénudés s'habillent en crypté pour se vautrer dans l'orgie, sous l'oeil lubrique de voyeurs impénitents. Des massacres à la tronçonneuse sont perpétrés par des tueurs psychopathes, pour le bonheur pervers des amateurs d'horreur. Un docte cin&ea...

      Un poignard vengeur s'élève dans la nuit noire. Il s'abat encore et encore sur le thorax de Samuel Ratchett (Richard Widmark). L'homme d'affaires endormi sombre dans le grand sommeil, avant même d'avoir pu entrevoir l'auteur de son dernier cauchemar. Le train de luxe dans lequel il voyageait s'immobilise aux premières lueurs de l'aube, dans les plaines enneigées de la campagne yougoslave. Présent dans le funèbre convoi, He...

    Michael Powell et Emeric Pressburger Notre Père qui êtes aux cieux,Que Votre nom soit sanctifié,Que Votre règne arrive,Que Votre volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel...  Notre Père qui êtes aux cieux, en Votre nom sanctifié, mille milliards de merveilles ont surgi du Néant. En moins de sept jours de grâce, Vous avez créé plus d'astres fabuleux, d'animaux remarquab...

     King VidorL'Indépendance est une nécessité ontologique pour toute communauté politique. Un peuple qui promet d'obéir, écrivait Jean-Jacques Rousseau à juste titre, perd sa qualité de Peuple. La proclamation de la souveraineté signe l'acte de naissance de la Nation. Elle prélude à la constitution organique et juridique de l'Etat. C'est à ce moment décisif - certains diront héroï...

     Un jour, Isaac Newton lança une pomme en l'air.Le fruit retomba lourdement sur la terre.Le scientifique en fut ravi.Il venait de découvrir la loi de l'attraction universelle.C'était le couronnement de sa brillante carrière de chercheur. A priori, Steven Soderbergh avait toutes les raisons d'être heureux de son sort. Il a eu la satisfaction d'aborder les sujets les plus variés, d'un bout à l'autre de son gratifiant par...

    George Roy Hill"Délicieusement exaspérant", tel est l'oxymore qui vient à l'esprit de celui qui, au gré d'une simple rediffusion télévisée ou dans un élan de cinéphilie, songe à George Roy Hill. Le réalisateur Américain laisse, dans les gorges insondables de la mémoire collective, la saveur douce amère de la perplexité admirative et de la curiosité agacée. ...

     Geroge Stevens La Réussite est bénéfique, elle concrétise notre potentiel, la Réussite est fantastique, elle nous transporte jusqu'au Ciel, la Réussite est magnifique, elle fait briller en Société, la Réussite est mirifique, mangeons-la donc à satiété, la Réussite est euphorique, elle donne un sens à notre vie, la Réussite est extatique, elle dit que Dieu nous a choisis . Le Monde post-moderne chante à perdre haleine cette litanie Baudelairienne, symbole d...

     Introduction du Docteur Jean-Philippe Costes, Professeur de Théologie à l'Université libre de Neuillé Pont-Pierre, Courtier à la Bourse de Pyongyang, Eleveur de porcs à Téhéran, Moniteur de Ski alpin à Bruxelles et accessoirement, Commentateur cinématographique 1946 ans après la Passion du Christ, la troupe du Monty Python enfonce le dernier clou de la Crucifixion en réali...

    Heureux qui comme Ulysse... L'immortel Du Bellay l'avait compris, l'Homme occidental ne rêve que de beaux voyages. Il s'imagine, tel Kerouac ou London, quittant son morne quotidien pour vivre des jours de gloire dans des plaines sans fin où jamais le soleil ne se cache. L'aspirant aventurier, pourtant, ne tarde pas à se coucher quand la voix intimidante de la Nécessité se rappelle à son mauvais souvenir. Etudes, Travail, Famille et autres idoles...

    Ridley ScottIl ne paie ni ses amendes, ni ses impôts. Il trace sa route au mépris des sens interdits. La Société peut l’enjoindre de ne pas dérober le bien d’autrui, il volera ce que bon lui semblera. Dieu peut toujours lui commander de ne pas tuer ses congénères, il prendra la vie des autres selon ses besoins et ses envies. Ainsi va le Hors-la-loi. La Volonté générale, comme la voix du Sacré, s’arrête aux portes de son fief. Nul autre désir que le sien ne saurait diriger son exi...

     Charles LaughtonVenez à moi petits enfants ! De chemins vicinaux en grandes routes, de villages en métropoles, Harry Powell (Robert Mitchum) chante la Gloire du Tout-Puissant. Voix de stentor, costume noir, port altier, regard inquisiteur, il affiche la rigueur toute Protestante de l’honorable Pasteur. N’importe quel paroissien donnerait le bon Dieu sans confession à ce pèlerin si, funeste apostolat, il n’avait troqué...

     Mia (Uma Thurman) est à l’agonie. L’épouse du caïd de la Pègre Marsellus Wallace (Ving Rhames) est victime d’une overdose. Le sang coule à flots de ses narines irritées par la cocaïne. Si elle venait à mourir, Vincent Vega (John Travolta) le paierait de sa vie. L’homme de main le sait avec certitude. Il avait pour mission de protéger la jeune femme coûte que coûte. Effrayé, il emmè...

            Francis Ford CoppolaSi un Prix était décerné aux réalisateurs les plus énigmatiques, Francis Ford Coppola compterait sans doute parmi ses premiers lauréats. Celui qui fut surnommé « le Napoléon du Cinéma », tant en raison de ses talents exceptionnels que de sa mégalomanie proverbiale, nous laisse en effet une filmographie dont tout laisse à penser qu’elle est foncièrement hétérogène et incohérente. Cette œuvre insaisissable emprunte aux genres les plus divers....

     Ernst LubitschA quoi reconnaît-on un Maître, à l’heure où le Cinéma industrialisé produit les films à la chaîne et brouille un à un tous les repères du Spectateur ? A l’admiration unanime de ses pairs, rétorquerait probablement le vénérable et vénéré John Ford[1]. A son aptitude à exceller dans les genres les plus divers, ajouterait le polyvalent Stanley Kubrick. A la singularité formelle de ses travaux, renchérirait ce novateur de génie que fut Orson Welles. A la profondeur de ...

    Albert LewinIl en va des grands classiques du Cinéma comme des beaux livres qui alourdissent les rayons de nos bibliothèques : nous prenons plaisir à les contempler mais nous n’aimons guère nous attarder en leur sein. Leur images, empesées par un élitisme ostentatoire, heurtent nos penchants pour la légèreté et nous maintiennent à distance. Leur splendeur nous inspire le plus profond respect, tout en nous interdisant la sympathie que nous éprouvons pour les simples choses. Le mar...

    Eduquer un enfant c’est décliner, sur les pages blanches du plus long de tous les livres, les mille et une désinences du verbe apprendre. Manger, parler, marcher, lire, écrire, mémoriser, respecter, construire, réfléchir, la tâche est harassante. Elle achève de vous écraser le jour où, prise de panique, votre épuisante progéniture se précipite vers vous et vous implore d’éclairer l’un des traités obscurs que son professeur de Philosophie l’enjoint d’étudier. Vous qui n’avez pas enc...

    Loading